Logo : Patrick RaffinRetour à l'accueil
 


L'ensemble

C'est une fanfare originale et traditionnelle de cornemuses du centre de la France qui réunit une cinquantaine de musiciens venant de toute la France : Nord, Ile-de-France, Morvan Normandie, Bretagne, Provence et même de Belgique et d' Allemagne...

Ils aiment se retrouver pour partager et faire partager leur amour de cet instrument au son envoûtant et profond.

La «Fraternelle » se compose de 2 pupitres, les petites musettes au son aigu, dites «16 pouces» et les grandes musettes au son grave, dites «23 pouces». Un tambour et une grosse caisse constituent la section rythmique.

La «Fraternelle » n'est ni une fanfare jazz, ni un bagad breton dont elle diffère par plusieurs points : instruments, costumes non régionalistes, techniques de jeu et de déplacements.

Cliquez ici pour écouter la fraternelle

l'affiche officielle


Les cornemuses du groupe
Le couple 23 et 16 pouces
(cornemuses do/fa et sol/do)


Ses instruments - Son répertoire


Auparavant, les cornemuses du Centre étaient essentiellement utilisées en solo ou duo.

Les progrès de la facture instrumentale et l'augmentation du nombre de sonneurs ont permis cette évolution vers des ensembles plus nombreux.

Ces formations sont rares, on en compte moins d'une dizaine en France.

Julien Barbances, directeur musical, a choisi d'harmoniser un répertoire puisé dans les collectages de musiques traditionnelles du Centre France, en y ajoutant quelques compositions récentes.

 

Sur scène à Cassel en 2007

La Fraternelle sur scène !!!

Ses prestations

La « Fraternelle » se produit avec 15 à 50 musiciens et propose des animations, des bals ou des concerts. Elle s'adapte à toutes les situations selon vos besoins (sauf la pluie !)

  • animations d'extérieur ou d'intérieur
  • concerts
  • musique à danser
  • défilés lors d'inaugurations, de fêtes locales ou de festivals.


Son histoire

Première répétition


La première répétition



Début 2001, les joueurs de Cornemuses du Centre-France habitant la région parisienne n'avaient plus l'occasion de se retrouver régulièrement comme ils le faisaient auparavant lors des Rencontres de Cornemuses d'Ile de France. En effet, l'association organisatrice de cette manifestation, la MJC d'Emerainville, avait vu tous ses moyens, locaux, personnel, financement, lui être progressivement retirés suite au changement de municipalité (histoire connue...)

Pour regrouper ces musiciens et amis, Jacques Lanfranchi a eu l'idée de créer une fanfare de cornemuses, ayant pour vocation de faire de l'animation dans divers lieux, festivals, fête de la musique, fête de la bière, carnavals ou autres occasions.

Une demande de Patrice Heuguebart, organisateur des Rencontres de Cornemuses de Cassel, lui a permis de concrétiser son projet et, la douzaine de musiciens contactés ayant répondu présents, la SFFC a effectué sa première prestation à Cassel en juin 2001.

Très vite le projet s'est révélé fédérateur, et le recrutement a du s'élargir. En effet, le fonctionnement permettait une intégration rapide, le répertoire étant limité à une quinzaine de morceaux. En deux ans l'effectif potentiel de la SFFC s'est élevé à environ 35 musiciens, avec des sonneurs de toutes les regions de France et même de Belgique et d'Allemagne. En 2007, on compte une cinquantaine de membres et un répertoire de 25 titres.

La SFCC ne se produit qu'avec une quinzaine de musiciens au minimum. Le fonctionnement, de type associatif, regroupant des musiciens amateurs et professionnels est géré par la MJC de Savigny sur Orge.
Répétition au chateau de Trilbardou

Le groupe aujourd'hui

Les fanfares de cornemuses du Centre diffèrent des bagagous bretons par plusieurs points. Ceux-ci se sont construits, à la fin des années quarante autour d'une forte idée d'identité régionale. Le mouvement qui en a découlé est extrêmement structuré avec des codes précis, des costumes, des concours regroupant plusieurs catégories. Les techniques de jeu y sont très codifiées. La puissance sonore des cornemuses écossaises, utilisées dans les bagadous, est beaucoup plus importante que celles des cornemuses du Centre.
Historiquement les cornemuses du Centre étaient plutôt des instruments utilisés en solo ou en petits ensembles. Les travaux et les recherches de Bernard Blanc et de Remi Dubois, à la fin des années soixante-dix, ont amené une normalisation de la facture permettant à ces instruments de jouer à plusieurs. C'est Jean Blanchard qui, en fondant «la Grande bande de Cornemuses» qui a ouvert la voie de ce type d'ensemble. On en compte moins d'une dizaine en France.

Musicalement la SFCC se situe dans cette lignée avec 2 pupitres, les musettes en sol/do dites «16 pouces» (car leur hautbois a cette dimension en ancienne unité de mesure) et les musettes «23 pouces» en do/fa. Un ou deux percussionnistes permettent aux sonneurs d'avoir une référence rythmique, indispensable lors d'animation de rues.

Les prochaines sorties de la Fraternelle :


Vous trouverez ces informations sur: le "myspace" de la Fraternelle


La SFCC s'est déjà produite depuis 2001 à :
(voir les Galeries pour les images)

  • Grande scène du Festival de St Chartier (18)
  • Chapelles et Chabrettes à St Junien (87)
  • Festival des hautes Terres de St Flour (15)
  • Carnaval de Ris-Orangis (91)
  • Festival tuyaux et vieilles dentelles à Autun (71)
  • Rencontres de cornemuses du Mont Cassel (59)
  • Fête du Port de Caen (14)
  • Fête des fanfares de Barentin (76)
  • Carnaval de Créteil (94)
  • Retraite aux flambeaux à Nozay (91)
  • St Fiacre à Osny (95)
  • Les Estivales à Calais (62)
  • Rencontres de cornemuses en Ile-de-France (91)
  • Fête des Franciliens à Draveil (91)
  • Cornemuses d'Europe à Autun (71)
  • Festival Musiques vivantes de Ris-Orangis (91)
  • Festival Danses et Musiques du monde à Montataire (60)
  • Festitrad de Pontoise (60)
  • Festival de St Chartier (18)
  • Fête des vendanges à Rueil (92)
  • Fête de la Cerise à Colombes (92)
  • Animation de rue à Pomponne (77)

 


Julien Barbances
Jacques Lanfranchi
Julien Barbances :

- Direction artistique
- Percussions
Jacques Lanfranchi :

- Organisation
- Cornemuse 23 pouces

Pour contacter la Fraternelle : cliquez ici
 
Kitsch isn't it? Kitsch isn't it?